Oui à l’être humain, non au diagnostic préimplantatoire

SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 10.03.2016

Oui à l’être humain, non au diagnostic préimplantatoire

Nous publions ci-dessous une partie du communiqué de presse de la Conférence des évêques suisses (10.03.2016) suite à leur 311e assemblée ordinaire et qui concerne la bioéthique :

Suite à la révision de la Constitution fédérale de 2015, la population suisse se prononcera le 5 juin lors d’une votation fédérale au sujet de la révision de la Loi sur la procréation médicalement assistée. Selon les nouvelles dispositions, les conditions en vue d’autoriser un diagnostic préimplantatoire (DPI) doivent être régularisées. Les évêques sont d’avis que les dispositions de ce projet de loi ne respectent pas la dignité inaltérable de l’être humain. C’est pourquoi ils rejettent cette modification de la Loi sur la procréation médicalement assistée. Avant la votation, la Commission de bioéthique de la CES diffusera une prise de position détaillée à ce sujet.